M. KANDO André, Président de l’Association Nationale d’une Filière Intégrée de Manioc, de Mais et de divers produits vivriers (l’ANAFIMA), promoteur du projet agro industriel de production d’alcool anhydre (bioéthanol) et des produits du manioc tient à présenter ce projet aux potentiels investisseurs. Il faut préciser que l’ANAFIMA  est une Organisation Professionnelle Agricole créée le 27 février 2007 par le récépissé de dépôt de dossier n°400/AT/DGAT/DAG/SDVA du Ministère de l’Administration du Territoire, suivi du récépissé de déclaration d’association n°38/INT/DGAT/DAG/SDVA du 09 Janvier 2009 et paru au Journal Officiel de la République de Côte d’Ivoire du 10 juillet 2010. Après cette présentation, nous vous présentons le projet.

PROJET AGRO INDUSTRIEL DE PRODUCTION D’ALCOOL ANHYDRE ET DES PRODUITS DERIVES DU MANIOC.

SOMMAIRE

IMPLANTATION D’UN COMPLEXE INDUSTRIEL POUR LA PRODUCTION D’ALCOOL ANHYDRE DE MANIOC

A PROJET D’IMPLANTATION INDUSTRIELLE

1 – Généralités

2 – Capacités de production

3 – Résumé général des produits commercialisés

4 – Consommation et spécification des matières premières et produits divers

5 – Coût des installations

6 – Analyse économique

7 – Conditions de paiements et de financement

B – PROJET DE L’IMPLANTATION AGRICOLE

1 – Objet

2 – Etude et méthodologie du travail

3 – Estimation des investissements

4 – Equipe technique pour le projet

5 – Délai pour l’exécution des travaux

6 – Prix, Condition de paiement et Validité de l’Offre

C – COMPTE D’EXPLOITATION PREVISIONNELLE DU PROJET TOTAL

A – PROJET DE L’IMPLANTATION INDUSTRIELLE

1 – GENERALITES

Les problèmes posés par le travail du manioc sont de quatre (04) sortes:

  • Problèmes spécifiques de manutention
  • Problèmes généraux des produits amylacés
  • Problèmes spécifiques saccharification
  • Problèmes généraux de distillation des moûts amylacés
  • Il n’est pas question, dans le cadre de ce court mémoire, de rentrer dans les détails de ces différents problèmes. Ils seront sommairement exposés.

    1- a Manutention du manioc

    La nature même des cultures de manioc (sur sol pauvre) entraine des rendements faibles et par conséquent une grande dispersion des plantations. Le trajet moyen à parcourir pour alimenter une unités de 60 000 litres par jour serait de 40 kms. D’autres parts, les tubercules sont de taille très variable; de celle d’un carotte à celle d’une énorme betterave. Cette disproportion complique les opérations de mécanisme au niveau du poste de déchargement et de stockage. Enfin le manioc, étant une tubercule, arrive forcément avec une certaine charge de terre; il y’a donc un poste de lavage du type « betterave » important.

    Les axes de recherche devraient être: sélection des espèces et rotation contrôlée des cultures pour avoir des tubercules de tailles constante et pré-séchage des tubercules par étalement sur des aires ensoleillées sur les lieux de ramassage.

    1 -b Fermentation du manioc

    Les réserves du manioc se font sous forme d’amidon. La fermentation directe de cet amidon est impossible. Il faut le transformer en sucre (maltose ou glucose) pour pouvoir l’attaquer par les levures; le problème de la saccharification constitue la base de tous les traitements de produits amylacés. Cette saccharification peut se faire soit;

  • par acide minéraux (procédé abandonné)
  • par les diastases végétales (procédé au malt)
  • par les diastases microbiennes (procédé direct par diastases secrétées dans le milieu même ou indirect pour des diastases produites à part).
  • Seuls les deux derniers procédés sont utilisés, mais le procédé au malt exige un investissement important et une main d’œuvre abondante; il n’est véritablement intéressant que si la distillerie est située près d’une brasserie malterie. Quelque soit le procédé choisi, la préparation de la matière première est très importante car les diastases saccharificantes n’attaquent rapidement l’amidon que s’il est très dispersé dans la phase aqueuse. La saccharification est donc précédée d’une liquéfaction; elle-même réalisée par une diastase liquéfiante. Cette diastase liquéfiante ne peut cependant pas tout faire et la préparation doit comporter obligatoirement:

  • un broyage aussi fin que possible
  • une trempe acide pour neutraliser les phosphates alcalins
  • une cuisson sous pression
  • un refroidissement par détente sous vide
  • Dans le cas du manioc, les choses se compliquent pour deux raisons. La forte charge en sels minéraux (phosphate basique) qui oblige à augmenter la dose d’acide à la trempe. L’existence de composés d’addition entre les sucres et l’acide cyanhydrique qui ralentissent l’action des diastases et même l’action ultérieure des levures et exigent une forte température au moment de la cuisson pour être détruits.

    Malgré ces précautions, la dose de diastase doit être augmentée si on veut garder un temps d’occupation raisonnable des cuves; c’est cette augmentation qui est responsable qui responsable de la valeur  très importante de ce poste dans le prix de revient de l’alcool, alors que, avec des pommes de terre par exemple on aurait la moitié.

    La fermentation proprement dite ne pose trop de problèmes; elle est longue car, en fait, elle suit la saccharification qui est loin d’être complète quand la fermentation commence.

    D’autre part, la charge en matières inertes assez importante du moût (cellulose, fibres, filaments mycéliens éventuellement) empêche le turbinage final et la récupération des levures. Les rendements de transformation amidon-alcool, qui sont théoriquement de 68,37 litres d’alcool pour 100kgs d’amidon tombent à 95-96% de cette valeur à cause de cette absence de récupération (et aussi parce que le moût est dilué pour aider les micro-organismes à se développer.

    1 -c distillation des moûts

    La distillation et la déshydratation ne présentent pas de difficultés particulières même dans le cas de saccharification par diastases internes (cas du procédé « amyle ») mais l’obligation de travailler avec des moûts assez dilués conduit à des vins à 6.5 ou 7°GL qui exigent une sérieuse dépense de vapeur. En fait, la somme (Distillation – 1/2 Rectification – Déshydratations) conduit à une dépense totale (avec des vins à 7°GL) de 360 à 380 kgs de vapeur/H°. Un rendement global de cette opération sera de 98%.

    2 .CAPACITE DE PRODUCTION

    2 -a A l’unité principale

    Cette unité va produire les produits suivants:

    2. a 1 ALCOOL ANHYDRE

    La production sera de 60 000 litres par jour à 99.95% GL. Simultanément, on produira 2 600 litres par jour d’alcool de mauvais gout et 180 litres par jour d’huiles décantées.

    2. a 2 PROTEINES

    De la déshydratation des résidus de la saccharification et levures de la fermentation, on obtiendra 3 340 tonnes de produits secs par an avec 12% d’humidité. De l’analyse moyenne des produits secs, on obtiendra 6,1% des cendres, 4,5% de corps gras, 11,8% de fibres, 64,4% de protéines et 13,2% de carbohydrates.

    2 a 3 PELLETS

    Pour l’alimentation du bétail, on procédera à la des peaux, des tiges et des feuilles qui seront pelletisées. L’analyse moyenne de ces produits secs sera:

  • 6,6% de cendres
  • 4,09% de corps gras
  • 26,9% de fibres
  • 16,91% de protéines
  • 45,06% carbohydrates
  • 3,2% de RIN
  • Ces aliments agglomérés seront stockés dans des silos sous atmosphère de nitrogène. La quantité produite par an sera d’environ 12 000 tonnes.

    2 b les unités secondaires

    Ces unités permettrons de déshydrater les chips de manioc, pendant la récolte pour alimenter l’unité principale durant les mois sans récolte et éviteront de transporter des racines de manioc avec 80% d’eau. En plus, les chips secs utilisés pour la distillation, on produira des pellets pour aliment de bétail par la déshydratation des peaux, des tiges et des feuilles de la même manière pour l’unité principale La production de ces unités peut être de 5 400 tonnes par an et 7 800 tonnes par an d’aliment de bétail.

    3 – RESUME GENERAL DES PRODUITS COMMERCIALISES

    1- Alcool anhydre à 99.95° GL                                        18 000 000 litres/an

    2- Alcool anhydre de mauvais gout à 93° GL                        806 000 litres/an

    3- Huiles décantées                                                                  55 800 litres/an

    4- Protéines                                                                                  3 320 t/an

    5- Pellets pour rations animales                                                   55 400 t/an

    4 – CONSOMMATIONS SPECIFICATIONS DES MATIERES PREMIERES ET PRODUITS DIVERS

    4 a- matière première: le manioc

    La consommation du manioc: on considère que 1 tonne de manioc frais produit 157 litres d’alcool à 99.95° CL

  • Consommation moyenne de manioc frais            380 t/jour
  • Consommation moyenne de chips secs                136 t/jour
  • 4 b-  Consommation de produits chimiques

    Ca OH2                                                       13 t/jour

    Solution amiloglucodiases B                        1 120 litres/jour

    Acide Sulfurique 66 e Be                                  120 kgs/jour

  • Sulfate d’ammonium(25%)                        312 kgs/jour
  • Benzol(qualité nitrique)                                               60 litres/jour
    4 c- Autres consommations

    4 c 1- Unité Principale

    4 c 1 1- Production d’alcool

    • Eau pour procédé                                                          410 m3/jour
    • Eau Industrielle                                                               550 m3/jour
    • Vapeur sous pression                                                    13 000 kg/jour
    • Energie électrique                                                                550 kWh

    4 c 1 2- déshydratation des sous-produits

    • Vapeur                                                                                  100 Kg/jour
    • Energie électrique                                                                 305 kWh

    4 c 2- Unités secondaires

    Pour une unité

    • Eau pour procédé                                                                100m3
    • Combustible                                                                       2,5 t/heure
    • Vapeur sous pression                                                      1 500 kg/heure
    • Energie électrique                                                              490 kWh

    5 COUT DES INSTALLATIONS

    5 a Unité Principale

    5 a 1- Equipement

    100 – Déchargement et traitement des racines                               183 000

    200 – Déshydratation des levures, peaux, feuilles et tige                 294 000

    300 – Préparation de la masse liquide de l’amidon-cuisson               161 000

    400 – Saccharification                                                                          264 000

    500 – Préparation des moûts                                                                 212 000

    600 – Fermentation                                                                                270 000

    700 – Filtration des moûts et récupération des levures                116 000

    800 – Distillation                                                   706 000

    900 – Stockage des alcools                                            203 000

    1000 – Stockage des pellets d’amidon déshydratés                      205 000

    1100 – production de méthane par le procédé « ANAMET »                 508 000

    Total partiel                                                     3 122 000

    5 a 2

    1200 – Electricité(inclus sous station)                              165 500

    1300 – Eau                                                         71 000

    1400 – Potable                                                         92 600

    1500 – Eau industrielle( inclus tour de refroidissement)  56 300

    1600 – Réseau air comprimé                                             41 300

    1700 – Réseau vapeur(inclus une chaudière de 25t/h)                   434 100

    1800 – Régulation et contrôle 91 800

    1900 – Installations téléphoniques                                     31800

    Total partiel                                                       985100

    5 a 3 Montage

    2000 – Montage complet des équipements et installation                612 000

    Total partiel                                                         612 000

    5 a 4 Génie civil

    2100 – Edifices et plateforme de structures métalliques               228 500

    2200 – Infrastructures fondations structures en béton et autres services(estimés)                                                   1 315 450

    Total partiel                                                       1 543 960

    5 a 5 Etudes Coordination et supervision de la fabrication et construction

    2300 – Avant projet Etudes de viabilité économique                    62 600

    2400 – Engineering et projets détaillés                               313100

    2500 – Coordination Supervision                                      375700

    2600 – Mise en route (estimée)                                       187800

    Total partiel                                                        939200

    5 a 6 Equipements auxiliaires

    2700 – Equipements de laboratoire                                      35 000

    2800 – Equipements de l’atelier d’entretien                           143 850

    2900 – Equipements de transport interne                                60200

    3000 – Pièces de rechange                                                                    110 000

    Total partiel                                                        349 050

    5 a 7 Transport et Assurance

    Transport et Assurance (estimée)                                      360 000

    Total partiel                                                       360 000

    5 a 8 Coût total de l’Unité Principale

    TOTAL GLOBAL                                                    7 912 000 $us

    5 b Unités Auxiliaires

    5 b 1 Equipements

    3100- Déchargement et traitement des racines inclus les séchoirs avec chambres de combustion                                               253 500

    3200- Silos de stockage et équipement                                 205 800

    3300- Déshydratation des peaux, des tiges et des feuilles             162 600

    3400- Installation d’agglomération et mélange pour aliment de bétail  120 800

    3500- Equipements complémentaires                                     31 000

    Total partiel                                                        673 700

    5 b 2 Installations

    3600- Electricité(inclus sous-traitance)                              101 600

    3700- Eau potable                                                     18 300

    3800- Eau industrielle                                                 31 950

    3900- Réseau incendie                                                105 400

    4000- Vapeur(inclus une chaudière)                                    26 400

    Total partiel                                                          283650

    5 b 3. Génie Civil

    4100- Structures Métalliques                                         164 500

    4200- Infrastructures, Fondations, Structures en béton

    et autres services(estimé)                                          330 000

    Total partiel                                                         494 500

    5 b 4. Montage

    4300- Montage complet des équipements et des structures            156 200

    Total partiel                                                         156 200

    5 b 5. Avant projet, Engineering, Coordination, Supervision et Mise en route

    4400- Avant projet                                                   16 080

    4500- Engineering                                                      80 000

    4600- Coordination supervision                                       96 000

    4700- Mise en route                                                   48 000

    Total partiel                                                         240 080

    5 b 6.Transport et Assurance
    Transport et assurance(estimé) 146 000
    Total partiel 146 000
    5 b 7.Coût total de l’unité auxiliaire
    TOTAL GLOBAL 1 994 130 $US
    5 c Résumé général des investissements
    Unité principale 7 912 000
    Unités Auxiliaires(02) 3 988 260
    Total Partiel 11 900 260 $US

    6- ANALYSE ECONOMIQUE
    Usine de 60 000 litre/jour d’alcool anhydre à 99.95°GL
    Matière première: Manioc

    1- Bases
    Durée de production: 330 jours soient 139 920 heures
    Capacité de production: 60 000 litres d’alcool/jour soit 19 800 000 litres/an
    Rendement: 156 litres d’alcool par tonne de manioc;
    Matière Première: 380 tonnes de manioc par jour soi 125 400 tonnes/an.

    2- PRIX($US/Unité)
    01-Matière première Manioc 28/tonne
    02-Alcool 99.95°cl 0.40/litre
    03-Eau de procédé 0.045/m3
    04-CA(OH)2 20/tonne
    05-Vapeur d’eau 21/tonne
    06-Solution amylase 0.08/litre
    07-Solution amyloglucodidase 0.80/litre
    08-Energie électrique 0.30/kWh
    09-Ouvriers 1.5/h
    10-Mécaniciens et électriciens 3/h
    11-Acide Sulfurique 0.91/litre
    12-Sulfate d’ammonium 0.67/litre
    13-Benzol 0.74/litre
    14-Huile décantée 0.80/litre
    15-Alcool de mauvais goût 95°cl 0.28/litre
    16-Protéines pures(levures) 0.82/kg
    17-Pellet pour aliment de bétail 0.24/kg

    3- CONSOMMATION
    En se basant sur les informations du paragraphe 4, on aura:
    3 1.Unité principale de la Distillerie
    Vapeur d’eauà13 alm 99 000 kg/jour 32 670 tonnes/an
    Eau de procédé à 20°c 960m3/jour 316 800 m3/an
    Solution amylase 1 120 litres/jour 370m3/an
    Solution Amyloglucodidase 3 500 litres/jour 1115 tonnes/an
    CA(OH2) 13 tonnes/jour 4290 tonnes/an
    Acide sulfurique 120 kg/jour 39 600 kg/an
    Sulfate d’ammonium 312 kg/jour 102 980kg/an
    Benzol 60l/jour 19 800 l/an
    Energie électrique 20 520 kWh/jour 6 771 600kWh/an

    3 2.Unités secondaires de déshydratation
    Eau de procédé à 20° c 200 m3/jour 66 000 m3
    Vapeur 36 000 kg/jour 11 000 tonnes/an
    Energie électrique 11 700 kWh/jour 3 880 800 kWh/an

    4- INVESTISSEMENTS
    1- Investissement total 11 900 280
    2- Capital de travail(60 jour de production) 950 000
    ————-
    12 850 280

    5- VENTES
    Quantité par an en $US
    Alcool anhydre 99.9 cl 18 800 000 litres 7 440 000
    Huile décantée 806 000 litres 225 680
    Alcool mauvais gout 93° cl 55 800 litres 44 640
    Protéines pures(levures) 3 320 tonnes 722 400
    Pellet pour aliment de bétail 25 400 tonnes 6 096 000
    VENTES TOTALES 16 528 720

    SEA MAHAN

  • Comment here